skip to Main Content
Maladies Cardiaques, Les Impacts De L’alimentation Biologique

Maladies cardiaques, les impacts de l’alimentation biologique

Ce qui l’on ingère via notre régime alimentaire a-t-il un impact sur notre santé et plus particulièrement sur notre cœur ? À qui vous adresser si vous voulez savoir si l’alimentation a un impact sur la santé cardiaque ? Peut-être un diététicien ou un nutritionniste ou à un cardiologue ? La réponse de chacun d’entre eux serait un OUI catégorique à la question d’opter pour alimentation biologique pour préserver le cœur..

Tous ceux qui s’y connaissent en matière de protection de notre cœur et de notre système cardiovasculaire contre les maladies sont d’accord : ce que nous mangeons est incroyablement important.

Les maladies cardiaques

Les maladies coronariennes sont la principale cause de décès dans le monde et il s’agit d’une maladie complexe influencée par de multiples combinaisons d’interactions gène-gène et gène-environnement. Jusqu’à présent, de nombreuses régions génomiques et de nombreuses variantes dans de nombreux gènes étaient impliquées comme marqueurs d’une plus grande susceptibilité à développer une coronaropathie.

Au delà de l’aspect génétique, chacun peut préserver son cœur via les interaction avec l’environnement et donc aussi la nourriture.

Les aliments biologiques bénéfiques pour la santé cardiovasculaire

maladies-cardiaques-alimentationLes maladies cardiovasculaires sont l’une des principales causes de décès dans le monde. Selon une étude de The Lancet, les maladies cardiaques ont contribué à 28 % du total des décès en 2016 en Inde. Les principales causes des maladies cardiaques ou du cœur sont l’abus de drogues, le diabète, la consommation excessive d’alcool, le tabagisme et le stress, etc.

Cependant, l’une des principales causes est l’hypercholestérolémie, qui est causée par les aliments gras et huileux. Ces aliments ont la capacité de bloquer les artères, qui sont responsables du fait que le sang atteint d’autres organes du corps à partir du cœur.

Certains aliments transformés contenant des conservateurs, des sucres raffinés et d’autres composants malsains doivent être tenus à distance pour que les artères soient exemptes de graisse. Il existe également un certain nombre de pratiques que l’on peut adopter pour réduire le risque de maladies cardio-vasculaires, comme par exemple :

  • réduire les aliments massivement transformés,
  • opter pour des aliments à faible teneur en sodium,
  • passer des sodas et des boissons énergétiques à l’eau,
  • etc.

Des millions de personnes préfèrent les solutions pharmaceutiques pour traiter les maladies et pour garder leur cœur en bonne santé, mais aucune magie ne fonctionnerait sans un régime alimentaire et un exercice physique appropriés. De nombreux types de recherches et de théories ont prouvé qu’un régime alimentaire à base de plantes présente des avantages significatifs pour réduire les risques de maladies mortelles. Les aliments tels que les légumes verts à feuilles, les céréales complètes, les graines et les fruits qui sont cultivés biologiquement sans l’utilisation de produits chimiques et d’engrais nocifs, ont un fort potentiel pour répondre aux besoins nutritionnels de chacun et prévenir les maladies.

Manger bio peut-il faire une différence ?

Certaines études le suggèrent. Une étude a révélé que la quantité d’acide salicylique – qui aide à prévenir le durcissement des artères – contenue dans une soupe biologique est plus de cinq fois supérieure à celle de son homologue non biologique. Les plantes fabriquent naturellement cet acide comme moyen de défense. C’est peut-être la raison pour laquelle les légumes biologiques, qui n’ont pas la protection artificielle des pesticides, en produisent davantage.

Une autre étude a montré des niveaux plus élevés de flavonoïdes, qui aideraient à prévenir les maladies cardiovasculaires, dans les produits biologiques par rapport aux produits non biologiques.

Une alimentation saine pour  prévenir les maladies cardiaques

Même si vous savez que la consommation de certains aliments peut augmenter votre risque de maladie cardiaque, il est souvent difficile de changer vos habitudes alimentaires. Que vous ayez des années d’alimentation malsaine à votre actif ou que vous souhaitiez simplement affiner votre régime alimentaire, voici huit conseils pour une alimentation saine pour le cœur. Une fois que vous saurez quels aliments manger en plus grande quantité et quels aliments limiter, vous serez sur la voie d’une alimentation saine pour le cœur.

Mangez plus de légumes et de fruits bio

Les légumes et les fruits sont de bonnes sources de vitamines et de minéraux. Les légumes et les fruits sont également pauvres en calories et riches en fibres alimentaires. Les légumes et les fruits, comme d’autres plantes ou aliments à base de plantes, contiennent des substances qui peuvent aider à prévenir les maladies cardiovasculaires. Manger plus de fruits et de légumes peut vous aider à réduire la consommation d’aliments plus caloriques, comme la viande, le fromage et les en-cas.

Il peut être facile d’intégrer des légumes et des fruits dans votre alimentation. Conservez les légumes lavés et coupés dans votre réfrigérateur pour des collations rapides. Conservez les fruits dans un bol dans votre cuisine afin de ne pas oublier de les manger. Choisissez des recettes dont les ingrédients principaux sont des légumes ou des fruits, comme par exemple des légumes sautés ou des fruits frais mélangés dans des salades.

Privilégiez les omega 3

Il faut donc éviter les huiles végétales et omega 6. Les huiles végétales, notamment l’huile de maïs, l’huile de soja, l’huile de carthame et l’huile de coton, sont liées à une augmentation de l’inflammation et des maladies métaboliques.

Si vous voyez l’une de ces huiles végétales dans la liste des ingrédients des aliments biologiques, il est préférable de chercher une alternative plus saine sans ces huiles pro-inflammatoires.

Pour votre viande ou produits à base de viande de bœuf ou dérivés, comme le beurre. Préférez des animaux bio nourris et engraissés à l’herbe à 100 %. Les animaux ne devraient jamais avoir été envoyés dans des parcs d’engraissement ni avoir reçu des antibiotiques.

Les graisses malsaines

Limiter la quantité de graisses saturées et de graisses trans que vous consommez est une étape importante pour réduire votre cholestérol sanguin et diminuer votre risque de maladie coronarienne. Un taux de cholestérol sanguin élevé peut entraîner une accumulation de plaques dans vos artères, appelée athérosclérose, qui peut augmenter votre risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Graisses saturées : Pas plus de 5 à 6 % de vos calories quotidiennes totales, ou pas plus de 11 à 13 g de graisses saturées si vous suivez un régime à 2 000 calories par jour

Sélectionner les farines de grains complets et bio

Les céréales complètes sont de bonnes sources de fibres et d’autres nutriments qui jouent un rôle dans la régulation de la pression sanguine et la santé cardiaque. Vous pouvez augmenter la quantité de céréales complètes dans un régime alimentaire sain pour le cœur en remplaçant simplement les produits céréaliers raffinés par des produits à base de céréales complètes. Vous pouvez également vous lancer dans l’aventure et essayer une nouvelle céréale complète, comme le farro, le quinoa ou l’orge.
Les produits céréaliers à choisir

  • Farine de blé complet
  • Pain complet, de préférence du pain complet à 100 % ou du pain complet à 100
  • Céréales riches en fibres avec 5 g ou plus de fibres dans une portion
  • Grains entiers tels que le riz brun, l’orge et le sarrasin (kasha)
  • Pâtes alimentaires à grains entiers
  • Avoine (coupée en acier ou ordinaire)

A éviter :

  • Farine blanche et raffinée
  • Le pain blanc
  • Muffins
  • Gaufres surgelées
  • Biscuits
  • Gâteaux
  • Tartes
  • Maïs soufflé au beurre
  • Biscuits à haute teneur en graisse

Conclusion

Un cœur sain est fondamental pour une bonne santé générale. Adopter un bon mode de vie à tout âge peut prévenir les maladies cardiaques et réduire le risque d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral. Personne n’est trop vieux ou trop jeune pour commencer à administrer des soins au cœur. Il est important de faire des choix sains à un âge plus précoce afin de pouvoir en tirer des avantages pendant une période plus longue. Passer de mauvaises à de bonnes habitudes peut faire varier énormément les choses, même si l’on a souffert d’une maladie mortelle. Adopter des habitudes alimentaires saines et faire de l’exercice quotidiennement sont deux des meilleures techniques pour garder son cœur en bonne santé. En fin de compte, une personne vivante est en contrôle direct de sa santé, alors choisissez judicieusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top